•       Quels que soient les établissements, les années, les troupes, chaque fois que les représentations se terminent, quand la folie des spectacles retombe, on se rend compte à quel point les élèves des ateliers théâtre affichent des visages rayonnants de bonheur... Comme si une éclosion se faisait jour, comme si une énergie toute nouvelle les ravivait, comme s'ils avaient été illuminés par la magie des feux de la rampe... Nombre d'enseignants de toutes disciplines confondues nous font alors part de ces métamorphoses visibles dans leurs propres cours...  

    Ce sont juste ces petites étincelles qui, malgré les difficultés parfois rencontrées et le travail intense demandé pour obtenir des subventions, des soutiens et autres, qui redonnent l'élan pour toujours recommencer : oui, ces pétillements dans les yeux de nos élèves, ces gestes plus sincères et spontanés, comme un éveil d'une conscience longtemps cachée et bridée qui trouve soudain sa place et sa liberté.

     

     Françoise Rivière

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique