•           A l'écoute des sensations de l'autre : l'apprentissage de la coordination, de l'élan du geste sans heurts, de la promiscuité harmonieuse.

    Un échauffement chorégraphique reprenant le choeur... Sans paroles, tout en mouvement et expression corporelle. Sur une alternance de mélodies et de rythmes improvisés.

    Le théâtre : à la lisière des arts

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                 Bientôt synchro ?

    Le théâtre : à la lisière des arts

     

     

     

     

     

     

     

     

                                               Les propositions jaillissent ! Cela vient !

                 Reprise de notre mise en scène pour le futur spectacle en mai 2017... Nos comédiens bouillonnent d'idées de mise en scène et parviennent progressivement à offrir aux autres leur jeu tout en le modelant pour l'adapter au choeur. Un partage qui devient plus intense et fait jaillir les talents.

    Le théâtre : à la lisière des arts

    Et surtout, une énergie infatigable : ce vendredi, 3 heures d'atelier sans pause ! Bravo et merci à la troupe des "Ventres perdus" !

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •     Mémoires et mémoire... hommage à la culture congolaise, hommage à la musique : un vrai rituel ! 

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

     

     

    Echauffement musclé... qui a réduit chacun à une flaque de gouttelettes mais quelle concentration au bout de l'effort !

                                   UN contre TOUS

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

     

    Inquiétants, non ? A part quelques sourires impromptus...

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Techniques pour apprendre à s'élever dans les airs en toute confiance... ou presque...

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

    La terre vue du ciel, c'est comment ? 

    Agoraphobies, non... S'envoler peut-être ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des comédiens prêts pour les théâtrales olympiques !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

             Un spectacle à voir !

                    Samedi 11 mars, à l'IFC de Pointe Noire, à 19 heures, vous êtes tous invités à la représentation de "L'homme qui rit" de Victor Hugo, adapté par la comédienne Christine Guênon.

    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : http://www.ifc-pointenoire.com

    Ce spectacle s'adresse tant aux élèves de collège que de lycée qui ont tous abordé, à un moment de leur cursus scolaire, l'oeuvre de Victor Hugo.

     

     

         Le sujet du roman  

                 Au 17ème siècle, par une nuit d’hiver, le misanthrope Ursus recueille dans sa roulotte deux enfants abandonnés au froid et à la faim : une petite fille aux yeux gelés, et un garçon au visage horriblement défiguré par des trafiquants d’enfants : Gwynplaine. Il devient bientôt L'Homme qui rit, vedette incontestée des foires de la vieille Angleterre… jusqu’au jour où la Chambre des Lords le réclame !

    C’est poignant, fulgurant, fort et d’une saisissante vérité. Bravo !
    E.Trân / Le Monde

    Une des plus belles adaptations au théâtre d’un roman de Hugo.
    Y. le Scanff/ Etude culture contemporaine

    Une véritable prouesse, une adaptation magistrale.
    A. Pailler/France culture

     

    La mise en scène

    UNE SEULE COMÉDIENNE SUR SCÈNE...
    Christine Guénon

    "J’ai choisi quatre figures :
    Ursus, le bateleur misanthrope qui recueille Gwynplaine, l’enfant défiguré et Déa l’enfant trouvée. Et puis aussi
    les méchants comprachicos, et le narrateur, la voix du poète.
    Je les esquisse, je les dessine, je les incarne, je les entrevois, sans prévenir je passe de l’un à l’autre pour
    provoquer le public dans son écoute, qu’il vienne à moi comme je vais à lui.
    Un acteur en travail, un public en travail, pour regarder ensemble ce que nous raconte le roman, hier comme
    aujourd’hui :
    Qu’est-ce que ça veut dire que vivre ensemble ?
    Alors je pose sur mon visage le rire de Gwynplaine et il n’y a plus qu’à écouter..."

                      Venez nombreux !

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • "Les Poètes déclarent : ni orpheline, ni sans effets, aucune douleur n'a de frontières !" (P. Chamoiseau)        

    La création se fait l'écho de l'actualité ou l'actualité vient s'insinuer dans la création pour mettre en éveil nos consciences... C'est donc par cette phrase de Patrick Chamoiseau que s'est ouvert aujourd'hui notre atelier théâtre.  

    Hommage à tous ces poètes dont les mots sont des actes...

    Création aux lisières de la vie : "Frères migrants"

               Point de départ, nos corps formant des frontières... préparation pour la recherche de mise en scène de l'une de nos pièces en duo... Où la frontière voit une femme passant les saisons devant une démarcation absurde pour disparaître sans jamais passer de l'autre côté...

    Création aux lisières de la vie : "Frères migrants"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    "Réelles et imaginaires, immuables et fluctuantes, intimes et politiques, les frontières unissent les uns et séparent des autres." Fred Murie.

             Enfin, nous voici avec suffisamment de cadres pour poursuivre le travail d'improvisation sur l'espace, ses limites et ses ouvertures pour sonder les sens du mot "frontière" et les utiliser comme matériau de notre création artistique.

    Pour commencer : le cadre objet et ses possibles utilisations corporelles et expressives. Tout en silence !

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec notre matériel de bric et de broc, on finit par trouver davantage d'idées. Petits moyens, grande créativité ?!!

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

     

     

     

     

     

     

     

     

                               Julie, ou le cadre invisible !!

    Traverser les cadres peut parfois transformer notre sens des réalités spatiales ou mentales... Regardez bien : la photo n'est pas floue, n'est-ce pas ?

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

    Portes, murs, remparts, précipices : improvisations sur ce qui sépare...

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

     

    "Strong woman" ?

    Passer de l'autre côté de... Improvisations et création

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires