•       Bientôt, la troupe "Les Ventres Perdus" passera sur une chaîne de télévision congolaise consacrée à la culture...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •                                               Mercredi 10 mai 2017 :

                                    "Aux frontières de l'absurde", jour J !

             Tension à son comble avant l'entrée en scène de nos comédiens mais qui déjà plongeait le spectateur dans la profondeur de textes pas toujours évidents à interpréter et à mettre en scène... Aboutissement d'une année pleine de surprises, de réflexion créative et d'épanouissement de talents qui se dissimulent mais finissent par éclore sur scène...

        En attendant la première fournée de photographies de cette soirée, voici la première envoyée par l'une de vos admiratrices de cette soirée, Madame Chapellier(avec mise en abyme, s'il vous plaît, clin d'oeil aux Terminales L pour le bac) :

    Première représentation des Ventres perdus : félicitations !!!

                                      Maintenant, repos indispensable !!

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Spectacle : on ne brûle pas l'enfer, 29 avril 2017, à l’IFC de Pointe Noire

     

    Mon hommage aux artistes Aïpeur Moundou et DeLaVallet Bidiefono : 

     

     

    Indélébiles images chorégraphiques sonores de ce spectacle qui assaillent

    comme la blessure de l’existence

        

    Images chorégraphiques tendues sur la lame de paroles 

    proférées comme autant de cris de tendresse et d’horreur

    Ecriture qui jaillit du corps 

    Par la danse elle-même nourrie de cette écriture de Sony Labou Tansi

    Gestes souplement violents amorces désamorcées d'humain déshumanisé

    Des mains lascives tremblantes aux pieds qui effleurent d'un tranchant funambule 

    le sol d'un monde où tout explose

    Visage invisible d’un corps ondulant ou tremblant jusqu’à la transe

    bondissant de soubresauts s’arrêtant net dans la profusion 

    de pensées d’un regard figé sur nous

    En une révolte inassouvie jaillissante sous l'écrasement d'un poids tyrannique 

    que les explosions rocks de la batterie et de la basse criée projettent 

    tel un pouvoir destructeur 

    Chaos où l'humain se bat se débat s’abat sur les braises de ce monde infernal

     brûlant chaque espoir de souffle vital

     

                                                               Françoise Rivière

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •        Le chorégraphe congolais DeLaVallet Bidiefono dont nous avions eu le bonheur de découvrir le travail dense et engagé, en décembre, avec le spectacle "Résistances", est de retour samedi 29 avril, à 19 h, à l'IFC...

    Voici le lien pour en savoir et en voir davantage :

    http://www.ifc-pointenoire.com/nouveausite/event/onnebrulepaslenfer/

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires